Le parler en langues

LE PARLER EN LANGUES.
 
Le parler en langues est une manifestation du Saint-Esprit par laquelle l'homme rempli dit le message de l'Esprit-Saint d'une manière extraordinaire. Ce message peut être une prière, un chant, ou n'importe quel parole, que ce soit monologue ou dialogue. Ce qui est bon à noter est que, l'une voire la première fois que le parler en langue intervient dans la Bible est dans le livre de Daniel qui nous rapporte que Dieu avait écrit sur les mûrs royaux de Belthassar l'inscription "mené, teqel, parsin": Daniel 5.25. Et c'est seul Daniel qui avait pu donner la signification car il possédait l'esprit de Dieu.
Dans le nouveau testament aussi, Jésus a beaucoup parlé en langues.
- Dans Marc 5.41, il dit ''Talitha quoum''
- Dans 7.34, il dit: ''Epphrata''
- Dans Marc 15.34, il dit Elie  Elie  lema sabaqtani
 
Le parler en langue en temps de grâce commence à partir de la réception du baptême du Saint-Esprit. C'est même une manifestation du baptême du Saint-Esprit quand nous le recevons et après la réception, à tout moment que l'esprit de Dieu va nous remplir, nous pouvons parler en langues. Actes 10.46, Actes 19.6.
Autre point est que le parler en langues inclut les langues intelligibles ou humaines, et les langues inintelligibles ou langues d'anges. Dans le premier cas, l'esprit l'Esprit peut nous amener à parler en langues d'hommes qu'on n'avait pas apprises jusqu'ici; et dans le deuxième cas, nous parlons les langues du ciel, que l'homme ne peut comprendre à défaut de recevoir de Dieu le don d'interprétation. 1 Corinthiens 13.1. En effet, la diversité de langues est même un don du Saint-Esprit c'est-à-dire que tout chrétien baptisé du Saint-Esprit peut parler en langues lorsqu'il est remplit de l'Esprit. Mais parmi les frères, il y a ceux à qui Dieu donne comme don particulier la multiplicité des langues.
Selon la Bible, les langues ne sont pas un signe pour les croyants mais plutôt pour les non-croyants 1 Corinthiens 14.22; voilà pourquoi dans l'assemblée des croyants, on ne doit pas beaucoup parler en langues néanmoins qu'il y ait interprétation afin d'édifier l'assemblée.
En dernier lieu, notons que le don d'interprétation des langues accompagne le parler en langues.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !