Tout a commencé quand...

Tout a commencé quand...

 

Tout le mal a commencé quand naquît la dénomination ; le mal a commencé quand en 313 Constantin Ier par son édit érigeait le Christianisme en religion d’Etat de l’empire romain ; tout le mal religieux a commencé quand naissait la secte catholique. Oui, le mal a commencé, le mal religieux est né, côté chrétien.

Le christianisme, différemment du Judaïsme qui sont toutes les deux seules religions venus de la part de Dieu depuis la Création de l’humanité et jusqu’à la Fin du monde, -puisque le Judaïsme  (la Loi, la loi de Moïse) vient sur l’instruction de Dieu et grâce à Moïse au désert et dans la lointaine antiquité, à l’époque de l’Egypte pharaonique ; et le Christianisme quant-à lui viens avec Jésus-Christ et ses saints apôtres, au début de notre ère-. Toutes viennent de Dieu, et ont été donc instituées selon Sa volonté. Mais le christianisme est différent aussi dans le sens où c’est une religion discrète, qui se constate plus dans le mode de vie de son adepte qui est le croyant en Jésus-Christ, elle (la religion chrétienne) est plus intérieure qu’extérieure (de part les bâtiments, les institutions …). Nous avons affaire à une relation entre l’Homme croyant, avec Dieu Lui-même par l’intermédiaire de Son Fils qui est Jésus-Christ, Nouvelle Loi des Hommes, qui malgré Sa mort et sa résurrection reste avec le Croyant sous la forme non plus charnelle, mais spirituelle qu’on appelle Esprit-Saint, puisqu’il dit : « Recevoir qui j’enverrai c’est me recevoir moi-même et me recevoir c’est recevoir celui qui m’a envoyé. »[1] Je l’ai déjà dit : l’Unique que le Fils a envoyé c’est l’Esprit-Saint, tout comme celui qui L’a envoyé c’est le Père.

En tant que religion, de relation entre l’Homme et Dieu, de purification progressive (sanctification) pour avoir suffisamment blanchi ses vêtement[2] et être digne de voir Dieu[3] ; le Christianisme, par l’œuvre des saints apôtres se propageait par l’élaboration et le grossissement des communautés dans divers lieux où l’évangile avait été prêché et accepté, et dans objectif  que l’évangile soit prêché à toutes les nations[4], et maintenant peut venir la Fin. C’était du genre qu’un prédicateur arrive dans un lieu où les habitants n’ont jamais entendu le nom de Jésus, puisque Dieu, oui on sait qu’Il Est, mais comment parvenir à Lui, comment attirer Sa Grâce ? C’est en respectant Sa loi, Sa Parole, c’est en faisant ce qu’Il veut que l’Homme fasse. Et cette Loi, était dorénavant Jésus-Christ. Ainsi prêchait le prédicateur, accompagné par l’Esprit-Saint qui produisait toute sorte de miracle pour approuver puissamment ce que Ses hommes disaient par la parole qui est faible, susceptible d’être minimisée, contredite, remise en doute. Ainsi, par la preuve que donnait la Puissance de l’Esprit, les Hommes tremblaient, croyaient, se repentaient, se baptisaient, étaient donc assidus aux enseignements, prières, fraction de pain, communion fraternelle[5] pour vivre et grandir en Jésus-Christ. Eux-aussi recevaient le Saint-Esprit et pouvaient par Lui faire eux-aussi ce que faisait leurs prédicateurs, ce qui était encore une preuve qu’ils étaient sur le bon chemin et que Dieu qu’on leur avait présenté les aimait. C’est ainsi que l’évangile se propageait, ainsi que le nombre de chrétiens. Et c’est tout ce que Dieu attendait, que l’évangile continue de se propager de la sorte, afin qu’il atteigne toutes les nations et que vienne la Fin.

Mais, puisque pendant que Dieu fait sa moisson, le diable fait aussi la sienne, un grand malheur est arrivé côté chrétien, -les mains sur la tête-, un grand malheur est arrivé : c’est quand, l’Homme, poussé par le diable a créé la secte, la dénomination, prétendant institutionnaliser la religion, prétendant abonnir le christianisme. Je m’explique : maintenant, l’Homme ne devait plus dire ¨je suis chrétien¨, mais dire ¨je suis de telle Eglise¨, je suis de telle confession religieuse, je suis de telle dénomination¨.  Ce n’était plus : ¨je suis chrétien, je suis baptisé dans l’eau et l’Esprit¨, mais : ¨je suis Catholique, je suis Protestant, je suis Catholique Orthodoxe, je suis Témoin de Jéhovah, je suis Anglican, je suis de l’Eglise Evangélique de Pentecôte (Pentecôtiste), je suis Evangélique, je suis Frère du Message (de Branham), je suis Méthodiste, Je suis de l’Eglise de la Sanctification, je suis de l’Eglise Biblique, je suis de l’Eglise de Jésus-Christ de Saints des Derniers Jours (Mormon), je suis Adventiste du 7e jour, je suis Adventiste Fondamentaliste, je suis de l’Eglise de l’Unification, je suis de l’Eglise Catholique Grecque, je suis Presbytérien, je suis Apostolique, je suis des Assemblées de Dieu, je suis Catholique laïc, je suis Baptiste, je suis Anabaptiste, je suis Luthérien, Je suis Calviniste, je suis de la SCOAN, je suis de Winners Chapel, je suis de Moïse Chapel, je suis Etudiant de la Bible, je suis du Plein Evangile, je suis de la Vraie Eglise de Dieu, je suis Gallican…)¨ pour ne citer que ce petit échantillon ; et je précise bien que cela a commencé avec l’Eglise catholique et c’est de là que ce fléau grandit depuis mathusalem.

Sinon en réalité, ce sont des sectes, car l’Eglise de Dieu n’a ni nom, puisque nous sommes tous (vrais chrétiens) membres d’un seul corps qui est le Corps du Christ, c’est pour cela que nous disons que nous sommes chrétiens, du Christianisme car en le disant, nous nous revendiquons d’une Seule personne : Jésus-Christ le Messie du SEIGNEUR Dieu Tout-Puissant. Mais par ces sectes, on a la division, et tout ce qu’elle entraine, je ne veux pas entrer en profondeur ici.

Alors que, de ce que nous avons hérité du Seigneur Jésus-Christ, de ce que nous avons hérité des saints et nobles apôtres et leurs dignes suivants, il n’y a jamais eu ce genre de bêtises, d’insanités. Les prédicateurs apostoliques étaient pourtant très nombreux, mais dans la Bible où il y a leur témoignages personnels et ceux faits par d’autres à leur propos,  vous n’y verrez jamais ¨d’Eglise de Pierre, d’Eglise Johannique (de Jean), d’Eglise Paulinienne (de Paul), d’Eglise de Jacques etc.¨ Vous ne verrez pas dans la Bible de mouvement Messianique, de Mouvement mosaïque, de mouvement apostolique ou autre. Vous n’y verrez jamais de  bâtiment érigé pour le culte chrétien appelé ¨Synagogue, ou temple, ou chapelle etc.¨ Car le culte chrétien se fait en esprit et en vérité.[6] Les frères des différentes communautés se rassemblaient dans des maisons pour les réunions, à plusieurs reprises on en parle dans la Bible, comme exemple je peux citer ce verset ou Paul dit en fin d’épître : « Aquilas et Prisca vous envoient bien de salutations dans le Seigneur, ainsi que l’Eglise qui se réunit chez eux »[7]. Mais par ces diables, on a perdu Jésus et on gagne la secte, on a perdu l’unité et on gagne la division, on a perdu la lumière et on gagne les ténèbres, on a perdu le bon chemin et on gagne la perdition.

 

L’homme qui veut se donner à Dieu aujourd’hui ne sait souvent plus que faire, les gens ont peur de la vérité aujourd’hui parce qu’ils ne veulent plus se faire avoir, ils en ont mare, qu’on abuse d’eux comme on l’a fait jusqu’ici. Le vrai serviteur de Dieu aujourd’hui est suspect parce qu’on sait qu’il y a tellement de faux, et on ne sait qui est qui.

 

 

LE MAL CHRETIEN C’EST LA DENOMINATION (l’EGLISE QUI A UN NOM)

Que Dieu protège Ses élus, au nom de Jésus Christ ; Amen.

Gloire à Dieu.

 

 

 


[1]

[2] Apocalypse

[3] Luc 21.36.

[4]

[5] Actes 2.42.

[6] Jean 4.24.

[7] 1 Corinthiens 16.19.